Les auteurs du jeu

  • Matt Dunstan

    Ma vie de joueur a probablement commencé lorsque ma tante m’a offert un jeu d’Échecs de voyage pour mes 7 ans.
    Mes camarades d’école ainsi que les professeurs que j’ai forcés à jouer avec moi à chaque récréation ne seront sûrement pas surpris par mon passe-temps actuel !

    J’ai grandi en Australie dans une petite ville à la campagne dont vous n’avez probablement jamais entendu parler (Muswellbrook), mais un été, j’ai pu jouer à Colons de Catane chez un ami, et mon destin fut alors scellé.

    Lorsque j’ai déménagé à Cambridge, en 2010, j’ai fait la connaissance de Brett, et même si nous nous disputons comme un vieux couple de temps en temps, je pense que nous formons une excellente équipe (à condition que Brett joue les rouges).

    Elysium est la première incarnation physique de notre travail, j’ai donc quelques messages à passer :
    - En premier lieu, merci à Brett d’être un excellent ami, et un partenaire de création encore meilleur.
    - Merci à l’équipe des Space Cowboys dont la passion et la minutie ont permis de créer un jeu magnifique.
    - Merci à nos testeurs généreux et infatigables, de Cambridge et de Londres.

    Enfin, je remercie ma famille et Terezie qui me soutiennent dans toutes mes bizarreries (et j’espère que mon amour pour eux parvient à faire l’équilibre !).

  • Brett J. Gilbert

    Ces braves Space Cowboys m’ont demandé d’écrire quelque chose à mon propos.
    Franchement, je préfère écrire à leur sujet !

    Matt et moi apprécions énormément leur foi absolue en nos idées, et leur travail de développement incroyablement créatif, qui a transformé notre jeu en quelque chose de mythologique, plaisant… et particulièrement esthétique.
    Passons à mon co-créateur et camarade d’Essen, Matt.
    Sans son enthousiasme et son talent, ce jeu n’aurait simplement pas vu le jour. Ce genre de collaboration consiste en fait à gérer un “conflit créatif”, un conflit qui ne se résout pas dans le compromis, mais dans la capacité à reconnaître que l’idée de l’autre gars est meilleure que la sienne.
    Le résultat de ces séances (étonnamment plaisantes, d’ailleurs) est toujours incertain, et cela explique mon état d’excitation et de stress alors que la date finale (de sortie !) approche.

    Il me faut enfin remercier nos amis testeurs, toujours volontaires (et dans la joie), qui nous ont permis d’aboutir, en particulier les membres de Playtest UK à Cambridge et à Londres. Eclectiques, excentriques et peu impressionables… vous vous reconnaîtrez !

    Et moi ? Il y aurait beaucoup à dire, mais je n’ai malheureusement plus de place...


Les 8 illustrateurs

  • Cari

    a illustré Apollon

    Entourée de testostérone et de blagues douteuses, Cari a passé six années à animer des monstres en 3D, des flingues et des gros engins robotiques pour l’industrie du jeu vidéo.
    Après ça, elle a finalement décidé de revenir à sa passion initiale : le dessin.

    Elysium est son tout premier projet en tant qu’illustrateur professionnel, alors soyez indulgents !


    Même si en règle générale elle préfère dessiner des nénettes au caractère bien roulé, Cari a quand même bien apprécié travailler avec cette belle brochette d’artistes 
aussi doués les uns que les autres et remercie grandement Philippe Mouret de lui avoir donné cette chance.
    À la prochaine !

  • John McCambridge

    a illustré Arès

    Comme le dit la chanson, je suis un peu un Wild Rover, je suis né à Ballycastle, dans le comté d’Antrim, en Irlande du Nord.
    J’ai déménagé en France après avoir terminé l’université et j’ai travaillé à la fois comme illustrateur freelance et concept artist dans les jeux vidéo.
    Je suis retourné vivre au Royaume-Uni en 2006 avant de m’installer à Varsovie en Pologne pour quelques années. Néanmoins, j’ai toujours gardé le contact avec la France car c’est une plaque tournante de la création et j’ai continué à travailler sur des couvertures pour des bandes dessinées (Durandal et Troie pour Soleil éditions).

    J’ai grandi avec des histoires folkloriques qui m’ont donné une passion pour l’histoire et les légendes du monde entier.
    Du coup, c’était formidable de travailler avec l’équipe Space Cowboys et aux côtés d’autres artistes aussi talentueux sur ce projet ; Elysium est un projet incroyable pour moi, combinant beaucoup de mes passions : les légendes, la mythologie et l’histoire grecque. Pour finir sur une note personnelle, je vis désormais dans le Cambridgeshire, le plat pays de l’est de l’Angleterre, avec ma partenaire Sarah et mon fils Fergus.

  • Vincent Dutrait

    a illustré Athéna

    Travaillant encore et toujours avec peintures et pinceaux sur papier depuis deux décennies, j’ai appris l’illustration à l’école Emile Cohl où je suis retourné enseigner par la suite.
    J’ai développé mes thèmes de prédilection que sont le fantastique et l’aventure dans l’édition jeunesse, dans le monde du jeu de rôle et depuis quelques années, je retrouve pleinement mes marques avec le jeu de société.

    Domaine qui me permet de participer à des projets étonnants comme Elysium, élaborés à plusieurs mains, réunissant univers foisonnants et écritures différentes !


  • Pascal Quidault

    a illustré Hadès

    Après avoir usé quelques mines de stylet dans l’univers huppé et raffiné de la joaillerie avec Splendor, l’envie et le besoin de plonger dans des univers plus ludiques, infantiles et colorés se faisait sérieusement sentir.

    C’est donc sans l’ombre d’une hésitation que pour illustrer ma partie du projet Elysium, j’ai choisi Hadès : Le dieu des morts.

    Du fun, de la paillette, des ballons, des... heu ah, attendez je...

  • Didier Poli

    a illustré Héphaïstos

    Après quelques années à affûter mes armes à Emile Cohl puis aux Gobelins, c’est dans l’animation que je livre mes premières escarmouches.

    J’ai depuis écumé tous les champs de batailles (BD, jeux vidéos, jeux de plateau, pub...) avec quelques faits d’armes dont je suis plutôt fier.
    Depuis quelques années, je me suis plus spécialement orienté vers le chara design et la direction artistique, mais je ne dédaigne pas, comme là, venir m’amuser sur les plates-bandes de mes collègues illustrateurs.

    Super fan de la mythologie grecque, Elysium était un projet idéal pour moi... et quel plateau !
    Un honneur d’être parmi ces gens-là, merci Philippe.

  • Emmanuel Roudier

    a illustré Hermès

    Salut à tous les joueurs !
    Quel plaisir de délaisser un temps mes personnages préhistoriques pour illustrer ces quelques cartes pour Elysium.

    Et quelles cartes ! Pouvait-on rêver mieux que Hermès, le plus kyoul de tous les dieux de l’Olympe, le plus chic avec son chapeau et ses chaussures italiennes, et aussi le plus mystérieux (les initiés me comprendront...) ?

    C’était un vrai plaisir que de me remettre à l’illustration de jeux, après plus de dix ans.
    Je me suis vraiment senti l’âme d’un Space Cowboy et je remercie vivement Philippe Mouret de m’avoir invité à rejoindre l’équipe alors que les moteurs de la fusée commençaient déjà à chauffer !

    Bon jeu.
    © Chloé Vollmer-Lo

  • Eric Bourgier

    a illustré Poséidon

    Ces petites incartades côté jeu de plateau sont toujours un réel plaisir et restent un moment de vraie liberté, voire même d’investigation dans ce qui constitue mon métier : dessiner. Venant de la B.D., le dessin est bien là, mais la confection d’une illustration est un moment fort, dense et bref.

    Un moment où l’excitation des premières années face à la page resurgit instantanément.

    Merci donc à ces jeunes Space Cowboys (enfin jeunes....) pour ce jeu qui je l’espère vous envoûtera.
    Et maintenant, à vos marques, prêts, jouez !!!

  • Sylvain Guinebaud / Bruno Tatti

    ont illustré Zeus

    Sylvain Guinebaud, né en 1973, est un dessinateur de BD et illustrateur.
    Après une Licence en Arts Plastiques, il collabore avec François Froideval, Ange, Nicolas Mitric ou bien encore Herik Hanna sur différents projets de bandes dessinées.
    Il a travaillé également sur les jeux “ Guardians Chronicles ”, “ Pina Pirata ”, “ Eden ”, “ Drakerys ”, etc.

    Bruno Tatti alias Stambecco est coloriste / illustrateur.

Autodidacte, il entre au Gobelins pour parfaire ses connaissances graphiques et élargir ses horizons.

    Une rencontre en entraînant une autre, il entre dans l’univers de la B.D. en tant que coloriste, tout en faisant de petits détours du côté de l’illustration, jeunesse / presse, etc...