Un hangar de tôle ouvert aux quatre vents sert de décor : des caisses estampillées du logo de l’Agence y côtoient une végétation envahissante. Postés sur une petite estrade de fortune, vous dominez une assemblée constituée de tous les membres de l’Agence.

Tous les visages sont tournés vers vous.

Seul le bruissement du vent brise le silence.

 

Visiblement nerveuse, Tess Heiden prend la parole devant tous les survivants de l’Agence T.I.M.E :
(Pour une meilleure immersion, passez l’appareil au joueur ou à la joueuse qui incarne Tess afin qu’il ou elle lise à voix haute le texte suivant. Si personne n’a choisi Tess, désignez un volontaire.)

« Bonjour agents ! Comme convenu, il est maintenant temps de faire un état des lieux de nos opérations depuis notre départ précipité de l’ancienne Agence dans les conditions que tout le monde connaît.

 

Je serai direct : le bilan est assez mitigé et je ne suis pas sereine quant aux jours à venir. Si nos missions pour empêcher de nouvelles perturbations de la Timeline se sont globalement bien passées, nos actions de recrutement sont malheureusement trop peu profitables. Nous sommes en sous-effectif et il devient primordial de nous améliorer sur ce point.

 

Aussi, il s’avère que les mauvaises habitudes s’installent : certes, nous avons été formés pour des tâches spécifiques, mais il nous faut devenir polyvalents. Vous croyez que la nourriture pousse en sachets sur les arbres ? Que l’eau potable arrive directement dans nos réserves ? Que le matériel médical et sanitaire sort de la gélatine verte qui entoure l’île ? Il est urgent que chacun participe aux efforts de la communauté pour que l’Agence ne devienne pas un lieu de perdition…

 

Une dernière chose. Certes, l’Azrak est élaboré à partir de la gélatine verte et transformé grâce à un procédé issu de la connaissance des Syaans. Je sais que pour les plus anciens d’entre vous, il est difficile de considérer cette substance comme fiable, car provenant du savoir d’un peuple qui fut longtemps considéré comme ennemi. Mais il ne faut pas oublier que c’est aussi grâce aux Syaans que nous sommes vivants aujourd’hui !

 

Oubliez donc vos vieilles coutumes, vos griefs d’antan et vos pensées anciennes. Nous devons nous adapter à ce nouveau système, à cette nouvelle manière de vivre. Nous n’avons pas le choix : nous devons être solidaires. S’entraîner, se développer en tant qu’agent, c’est important. Mais travailler pour l’Agence et y consacrer du temps, c’est vital. Ne l’oublions jamais : les Élois n’attendent qu’un seul faux pas pour nous anéantir. Ne baissons pas les bras et serrons-nous les coudes ! »

 

Tess stoppe son discours, le poing serré. Devant tant de conviction, un ou deux encouragements fusent depuis l’assemblée. Puis, doucement, les applaudissements épars laissent place à de franches acclamations…